De nouvelles pièces intègrent la collection

De nouvelles pièces intègrent la collection

Aujourd’hui Ecart International continue de perpétuer le travail d’Andrée Putman en proposant des designs intemporels tout en prenant en compte les problématiques de notre époque.

En réponse à cela en plus de nos teintes classiques de chêne ou de noyer nous proposons pour le transat 1929 de Jean-Michel Frank une nouvelle teinte sans produit synthétique faisant appel uniquement à l’apparition des tanins retenus dans le chêne. Ainsi une seule couleur naturelle est obtenue selon sa propre histoire et sa croissance. Toujours dans le but de réduire l’utilisation de produit toxique le chêne sera protéger par une huile. Notre volonté est de proposer un savoir faire traditionnelle et des solutions toujours plus éco- responsables afin de réduire au maximum notre utilisation de la pétrochimie.

Une variante out-door du transat est proposée à partir de frêne chauffé. Ce procédé permet de rendre nos bois de pays imputrescibles et devient ainsi une véritable alternative au bois type teck. Le bois peut être protégé par des huiles tout en gardant sa couleur d’origine ou

rester naturel, dans ce cas il grisera dans le temps tout comme les bois exotiques.
Dans cette variante nous recommanderons à nos clients de proposer des tissus out-door et nous utiliserons de la mousse spéciale « extérieur » à porosité ouverte .

Le fauteuil Eléphant a été réalisé à la demande d’Ignacio Pirovano un ami de Jean-Michel Frank pour l’hôtel Llao Lao. Cette pièce sera disponible en Noyer de France et en chêne mais également avec cette nouvelle teinte naturel de chêne. Les deux modèles seront présents pour la première fois à la galerie à partir de Mercredi 23 Mars.

Vous y trouverez également le travail du duo Laurent Maugoust et Cécile Chenais avec qui la maison Ecart International prend plaisir à collaborer depuis de nombreuses années. Ils partagent un même goût pour la poésie des espaces singuliers, la sensualité des matières et pour les possibilités infinies qu’offre le geste et le savoir faire des artisans comme celles que nous pouvons retrouver au sein de notre manufacture.

Unique le fauteuil Wolf fait dialoguer la rusticité d’une peau lainée avec la profondeur de la laque. Le bridge Wolf reprend les lignes du fauteuil sans sa peau et dévoile ainsi une structure en chêne

ou laqué et une assise délicate. Les lignes épurées du canapé Nabucco et du yoku s’imposent dans l’espace grâce à leurs volumes singuliers et sophistiqués, contrastant avec l’aspect brut des finitions, le tombé sophistiqué. Pour finir le paravent Reiko articulé en quatre feuilles et composé d’une structure en bois et verra laqué finira d’habiller cet espace.

Chloé à hâte de vous accueillir à la galerie pour vous présenter nos nouveautés :

Galerie

Ecart International

18 rue Jacob – 75006 – Paris

du mardi au samedi (11h-19h)

01 43 54 43 94 – galerie@ecart.paris